Les pièges de la bandelette - actualités en Néphrologie Dr Maxime Hoffmann

Avec l'aimable autorisation du Dr Maxime Hoffman

Néphrologue à HP La Louvière Lille (entre autres !)

Thème traité le 26 mai 2016 lors de la FMC organisée par FILM* (FMC Innovations LIlle-Métropole)
Dans les locaux du laboratoire BioLille-Cerballiance

Remerciements également au Dr Sophie Prévot pour la transmission de ses notes.

Lien de téléchargement de la présentation en bas de cet article


Protéinurie à la bandelette urinaire

 

Physiologique si 100-150 mg/24h

Si les urines sont hyperconcentrées une protéinurie n'est pas fiable.

De plus la bu ne dépiste que l'albumine. Donc un patient qui a un myélome n'aura pas de protéine à la bandelette.

S'il y a une protéinurie à la bandelette, passer à la biologie bien sur: inutile de faire une protéinurie des 24h, une protéinurie/créatininurie sur échantillon d'urines est suffisante= méthode quantitative.

L'électrophorese des prot. urinaires,  qui est qualitative, est rarement indiquée en médecine générale.

 

Protéinurie intermittente peut se retrouver dans des circonstances physiologiques (fièvre, effort, orthostatique) , ou pathologiques (insuffisance ventriculaire droite ou polyglobulie).

 

Protéinurie permanente

Plus de 0,50g/24h, nécessite d'un avis nephro.

Si on envoie le patient au néphrologue, faire un bilan minimal comportant une écho rénale, iono sang, creat, gly uricémie, PA, sédiment urinaire. Le nephro fera sûrement une biopsie. Un jeune patient avec une protéinurie est plus à risque de néphropathie qui sera rapidement à dialyser qu'un type plus âgé, vasculaire, avec creat à 20, mais sans protéinurie.

 

Syndrome néphrotique si PU>3G/24h. Très progressive, OMI qui arrivent sur 6-12mois

Le syndrome néphritique aigu est une urgence, bien sûr. Y penser après une erysipele. Penser à faire une bandelette au décours de l'infection, 15j après guérison.

Et aussi glomerulonephrite rapidement progressive: insuffisance rénale rapidement progressive en 2 à 8 semaines.

 

Pourquoi la protéinurie est un problème? Parce que la protéinurie est nephrotoxique en soi.

 

 

HÉMATURIE MICROSCOPIQUE

 

Plus de 10GR/mm3

Confirmer le diagnostic: demander un culot globulaire mais précaution à prendre: faire un prélèvement à mi-jet pour les femmes et aller au labo dans l'heure. Demander aussi un ECBU.

 

Méfiance avec les bandelettes u: beaucoup de faux positifs. Mais une bu négative permet d'exclure quasi formellement une hématurie.

 

Cancer urothelial est la maladie grave à redouter

Comment savoir si c'est urologique ou néphrologique?

 

Dans les circonstances suivantes, se demander si le patient n'a pas un cancer de vessie: (diapo sur les red flags). Et donc bilan urologique conseillé. Uroscanner donc, ou uro-IRM si uroscan impossible. Cystoscopie en cas de red flag, systématique si âge>35 ans quel que soit le sexe (à faire accepter au patient)

 

Un bilan néphrologique comporte une écho rénale obligatoirement et une biologie (cf diapo sur le bilan à réaliser).

Au fait, penser à réaliser une creatinine annuelle chez nos patients obèses (en plus des cas évidents à risque d'insuffisance rénale comme tous nos patients vasculaires ou porteurs de certaines maladies auto-immunes).

 

Une creat élevée doit être refaite 10 j après pour éliminer une insuff rénale aiguë.

Une IRC est stable dans le temps à trois mois d'intervalle.

Il manque le bilan à faire avant d'envoyer au nephro: Écho rénale et vésicale, 2 creat, iono pour la kaliémie, nfs et ferritine, uricémie, RA.

 

Cf HAS 2012 le guide du parcours de soins de la maladie rénale chronique de l'adulte


Pièges de la bandelette-Actualités néphro, le pdf de la présentation : 

Lire la suite

Dernière mise à jour: 19-04-2017