• Nouvel an … mes résolutions

    Tous nos vœux de bonheur et santé pour 2018
    Le Formathon a besoin de vous … pour la sienne ! Je me forme et m'inscris ici !
  • Noël au balcon

    Prolongez les douceurs de cette fin d'année
    Projetez-vous au printemps de la FMC : Pâques … au Formathon
  • Tarif réduit jusqu'au 25/2

    Oui ! Vous avez tout compris :
    Plus TÔT, moins CHER, plus de CHOIX !
    What else ?
  • Accueil
  • Prise en charge des addictions par repérage précoce, interventions brèves.

Prise en charge des addictions par Repérage Précoce, Interventions Brèves.

Le Repérage Précoce avec Intervention Brève :

Comment le médecin généraliste peut-il se l’approprier ?

Docteur AF Hirsch-Vanhoenacker

Médecin coordinatrice du CSAPA La Trame de l’ANPAA 59

 

Alcool, tabac et  cannabis sont les 3 substances psychoactives, les plus consommées en France. La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié en janvier 2015 un outil d’aide au repérage précoce et à l’intervention brève (RPIB) de leur consommation afin que les médecins apportent une réponse individuelle à des consommations à risque de dommages physiques, psychiques ou sociaux de leurs patients.

Le but de cet outil simple est d’aider les professionnels de premier recours dans leur pratique courante à :

  • évaluer de façon précoce chez les adultes la consommation de l’alcool, du tabac et (ou) du  cannabis et d’en évaluer le risque,
  • proposer une intervention brève chez les consommateurs à risque,
  • assurer un accompagnement de manière durable afin de favoriser la réduction ou l’arrêt de ces consommations.

§  Pour s’approprier l’outil, il est nécessaire d’avoir une posture d’écoute active non seulement avec les patients mais également avec nous même !! Certains médecins généralistes sont amateurs de bon vin et  ouvrir le dialogue avec les consommateurs est plus facile si on est au clair avec  la notion de comportements à risque. Libre ensuite à chacun de changer ou non… Le repérage d’un comportement  n’est pas une démarche d’« étiquetage » ou de contrôle. Il respecte l’autonomie et la capacité de décision de l’usager et ne cherche pas à le faire  changer d’avis s’il n’y voit pas l’intérêt.

Le patient a choisi son médecin généraliste et lui attribue un rôle positif concernant sa  santé. Ces deux conditions constituent des éléments favorables à un dialogue efficace en termes de santé publique, il ne faut pas rater cette occasion…

L’intervention brève est l’approche la plus appropriée pour permettre, en un temps limité, d’aborder un comportement avec un patient pour envisager un changement.

 

Bibliographie :

HAS* : Outil d’aide au repérage précoce et à l’intervention brève : alcool, tabac, cannabis chez l’adulte :   Janvier 2015                      *Haute autorité de santé

Circulaire DGS/SD6B no 2006/449 du 12 octobre 2006 relative à la diffusion de la formation au repérage précoce et à l’intervention brève en alcoologie 

INPES : Ouvrons le dialogue : guide pratique destiné au médecin pour aider ses patients à faire le point sur leur consommation d'alcool et à la réduire

Castera P, Kinouani S, Joseph JP. « Repérage précoce et intervention brève. Succès et limites » Alcoologie et Addictologie 2015 ; 37 (1) : 85-92

SFA. Mésusage d’alcool : dépistage, diagnostic, traitement. Alcoologie et Addictologie. 2015 ; 37(1) : 36-68.

Identification avant inscription

Avec votre adresse mail et mot de passe
L'inscription sera plus rapide
Lire la suite

Editorial du Formathon 2018

30 ans déjà …
Petit historique ici !
Lire la suite