• Nouvel an … mes résolutions

    Tous nos vœux de bonheur et santé pour 2018
    Le Formathon a besoin de vous … pour la sienne ! Je me forme et m'inscris ici !
  • Noël au balcon

    Prolongez les douceurs de cette fin d'année
    Projetez-vous au printemps de la FMC : Pâques … au Formathon
  • Tarif réduit jusqu'au 25/2

    Oui ! Vous avez tout compris :
    Plus TÔT, moins CHER, plus de CHOIX !
    What else ?
  • Accueil
  • Retour au domicile après chirurgie

Retour au domicile après chirurgie

Dr Hassane CHALLI
Chef de service
Département d'Anesthésie-Réanimation
Centre pluridisciplinaire d'évaluation et de traitement de la douleur
Centre Hospitalier Germon et Gauthier
Rue Delbecque
62408 BÉTHUNE Cedex
Tél : 03.21.64.42.87
Mail : hchalli@ch-bethune.fr


Le retour à domicile après une intervention chirurgicale peut poser quelques problèmes pour le patient et mettre en difficulté le médecin traitant.

Lorsque le patient est opéré dans une unité de Soins  conventionnels pour une chirurgie plus ou moins lourde, il est stabilisé et préparé progressivement à la sortie avec toutes les garanties de sécurité.

Un certain nombre d’interventions chirurgicales et d’actes diagnostiques et thérapeutiques  nécessitants une anesthésie peuvent être réalisés aujourd’hui sans qu’aucune hospitalisation nocturne soit nécessaire.  

La chirurgie s’est considérablement développée ces dernières années grâce aux nouvelles techniques mini-invasives et au progrès de l’anesthésie associant des actes analgésiques innovants.

La chirurgie ambulatoire a connu un essor fulgurant depuis quelques années. Tous les critères de qualité et les indices de satisfaction plaident en faveur de ce mode de prise en charge.

Les autorités de santé estiment que près de 70% des actes chirurgicaux et diagnostiques peuvent être réalisés selon ce mode de prise en charge.  

Le retour précoce à domicile peut rapidement mettre en difficulté le patient et son médecin traitant si le travail en amont n’est pas inscrit dans un concept organisationnel multidisciplinaire et multi professionnel.

La proposition d’un tel processus est présentée au patient par le chirurgien et l’anesthésiste lors de la consultation préopératoire après avoir vérifié que toutes les conditions de sécurité sont réunies pour la prise en  charge sur ce mode. Des documents d’information sont remis au patient sous forme d’un « passeport ambulatoire ».

La veille de l’intervention, l’équipe soignante de l’unité vérifie téléphoniquement ou par sms auprès du patient qu’aucun élément ne remet en cause la prise en charge ambulatoire, lui rappelle les consignes préopératoires (le jeûne, arrêt de certains traitements) l’heure de convocation à l’hôpital et l’heure approximative de la sortie.

Des directives écrites, précises sur les soins post-opératoires sont remises au patient avant sa sortie. Si son état  ne permet pas la sortie, une procédure d’hospitalisation conventionnelle est prévue dans tous les cas.

Un numéro d’appel téléphonique est remis au patient afin de signaler une anomalie ou une complication qui peut justifier une ré-hospitalisation. La fréquence de ré-hospitalisation est inférieure à 3%.

Dans tous les cas, le patient est appelé téléphoniquement par l’équipe soignante le lendemain de l’intervention, afin qu’il puisse donner des nouvelles, poser des questions et recevoir des conseils. 

Le médecin traitant joue un rôle primordial dans la coordination des soins sous réserve qu’il soit formé à ce mode de prise en charge.

L’objectif de cette formation est  de donner au médecin  de ville des outils nécessaires pour la réussite de ce retour, afin d’éviter une ré- hospitalisation  qui pourrait être couteuse voire délétère pour le patient.

Le médecin est donc informé sur :

  • - Les principes de la chirurgie ambulatoire
  • - Le concept organisationnel
  • - Les enjeux de ce mode de prise en charge 
  • - Les actes chirurgicaux marqueurs
  • - Comment envisager un retour serein et éviter l’échec 
  • - Le rôle du médecin traitant dans la coordination des soins entre le domicile et l’équipe chirurgicale.
  • - Quelles informations à donner
  • - Les principes du « Fast-traking »
  • - La réhabilitation post-op


La douleur post-opératoire peut être un frein au retour précoce à domicile ou un motif de ré-hospitalisation. 

La chirurgie est  être un grand pourvoyeur de douleur chronique et/ou neuropathique.

Il est impératif que le médecin traitant soit formé sur la maitrise de l’analgésie post-opératoire afin de connaitre toutes les facettes de la douleur.

Le médecin est donc formé sur :

  • - les différents aspects de la douleur postopératoire (DPO) :
  • ¬ Douleur aigue
  • ¬ Douleur chronique
  • ¬ Douleur nociceptive
  • ¬ Douleur neuropathique
  • - la physiopathologie 
  • - l’hyperalgésie et la sensibilisation à la douleur 
  • - les outils d’évaluation
  • - les avantages d’une prise en charge efficace de la DPO
  • - les inconvénients d’une mauvaise prise en charge  
  • - les facteurs prédictifs de risque de douleur chronique post-opératoire 

         Facteurs pré-op

         Facteurs per-op

         Facteurs post-op

  • - les bases du traitement  
  • - les techniques analgésiques innovantes 

• Références 

[1] Bontemps G. La chirurgie ambulatoire : contexte et enjeux. In: Guide pratique des alternatives à l'hospitalisation traditionnelle. Paris: WEKA: 2008. 

[2] Parmentier G, Bazin G. Chirurgie ambulatoire ! où en sommes-nous? Éléments de réponse. Ann Fr Anest Reanim 1995; 14:383-6. 

[3] Bazin G. Introduction à la chirurgie ambulatoire. In: Dalens B. editor. 

Traité d'anesthésie générale. Arnette Groupe Liaisons SA: Paris ; 2001 (chap 11). 

[4] Babre F. Bourdalle-Badie C, Cros AM, Sztark F. Quels patients en ambulatoire? In: L'opéré ambulatoire. Paris: JEPU: 2008. p. 147-52.

[5] Bryson GL, Chung F, Finegan BA. Friedman Z, Miller DR. Van Vlymen J, et al. Patient selection in ambulatory anesthesia-an evidence based review: part I. Gall J ANAesth 2004:51:768-81. 

[6]  Bryson GL, Chung F, Cox RG, Crowe MJ, Fuller J, Henderson C, et al. Patient selection in ambulatory anesthesia -an evidence based review: part II. Can J Anaesth 2004;51:782-94. 

[7] Ansell GL. Montgomery JE. Outcome of ASA III patients undergoing day case surgery. Br J Anaesth 2004;92:71-4. 

[8] Fortier J, Chung F. Su J. Unanticipated admission after ambulatory surgery - a prospective study. Can J Anaesth 1998;45:612-9. 

[9] Chung F, Mezei G, Tong D. Adverse events in ambulatory surgery. A comparison between elderly and younger patients. Can J Anaesth 1999; 46:309-21 

[10] Fleisher LA, Pasternak LR. Herbert R, Anderson GF. Impatient hospital admission and death alter outpatient surgery in elderly patients: importance of patient and system characteristics and location of care. Arch Surg 2004: 139:67- 72. 

[11] HAS Rencontres régionales du 13 décembre 2012 à Lille Ensemble, améliorons la qualité de santé

[12]  Anesthésie du patient ambulatoire EMC 36-635-A-10 H. Massa, S. Hubert, M. Carls, M. Raucoules-Aimé
[13] Etat des lieux 2013 Sur l’activité de chirurgie ambulatoire - Programme gestion du risque - Agence technique de l’information sur l’hospitalisation - GDR chirurgie ambulatoire-2013
[14] Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes - La chirurgie ambulatoire, une alternative à l’hospitalisation conventionnelle

Identification avant inscription

Avec votre adresse mail et mot de passe
L'inscription sera plus rapide
Lire la suite

Editorial du Formathon 2018

30 ans déjà …
Petit historique ici !
Lire la suite